En ces temps difficiles, je suis malade.
Genre poumons emcombrés et nez bouché. Rien de bien inquietant mais tout de même pas agréable.
Jai quand même faitmon marathon photo.
Les 12h a marcher se font ressentir, mais c'était cool.
Les contraintes ont donc été :
un personnage : un homme deriere une grille
un objet : une statue
une action : se réchauffer près d'une source de chaleur
une phrase :que la lumière fut
Tout ceci devant apparaitre au moins une fois...
Je ne pourrai pas montrer ce que j'ai pri car, dans un soucis de justice envers les utilisateurs d'argentique qui ne verront leurs photos que mercredi, les photos ont été effacées de chacun des appreils numériques.
J'ai pas mal de styles, pas beaucoup de gens, une photo "retouchée" et une lumiere qui suit le déroulement de la journée.
Et puis j'ai vu des gens que je nem [GG, EDC] et rencontré d'autres, et ca c'est encore mieux




Allongée sur mon lit a bouffer des barquettes au chocolat marque repere, parce qu'hier j'ai gardé ma thune pour l'apéro à Tapalocas (les vauclusiens connaissent les autres, c'est un bar a tapas où le happy hour met les apéros de base à 1€ donc tout le monde ss'offre des coups, discute, s'embrume le cerveau...).
Emily Simon murmure des mots doux a mes oreilles.
Je suis pleine de Maux, je ne suis pas jalouse.
Je suis juste chiante. Amoureuse et chiante.
" -C'est quoi cette mauvaise humeur ?
  -Rien De la merde,de la grosse merde "

Alors je m'y enfonce, lentement mais surement. Besoin d'etre seule.
Comme la journée d'hier. Sauf qu'hier je pensais le voir plus.
Aujourd'hui je ne m'en sens pas capable.
On offre pas son caractere a la con, son corps malade et son esprit troublea celui qu'on aime.
Je fais pas de cadeaux empoisonnés.

Désolé les gens pour cet étalage de merde. Comme la culture ou la confiture...
Désolé toi pour cette journée pourrie.